Thèses CIFRE

Thèse en cours

Kelis soutient la thèse « Configurations techno-éthiques pour les médias sociaux décentralisés et fédérés » réalisée à l'UTC, s'inscrivant dans notre programme de recherche intitulé « Rééditorialisation documentaire », incluant un projet de R&D dont l’objectif est la conception de solutions pédagogiques numériques intégrées, adaptées et fédérées exploitant un fonds documentaires rééditorialisé.

Configurations techno-éthiques pour les médias sociaux décentralisés et fédérés

Travaux de thèse menés par Audrey Guélou, co-encadrée par Stéphane Crozat et Bruno Bachimont, au sein du laboratoire COSTECH, de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC)

En savoir plus ...

Les médias dominants sont aujourd’hui essentiellement centralisés et fermés (Facebook, Youtube...), ils imposent à leurs utilisateurs d’accepter des règles sans pouvoir les négocier (CGU) et de se conformer à un cadre technique sans pouvoir le modifier (algorithme et logiciel propriétaires).

Il existe, en alternative, des médias sociaux décentralisés qui constituent ce qu’on appelle le fediverse (Mastodon, PeerTube...). Le fediverse repose sur des logiciels libres, des serveurs indépendants et un protocole standard qui permet aux instances d'interagir pour former un réseau de réseaux (la fédération).

Les médias sociaux décentralisés permettent aux utilisateurs de disposer d'une connaissance et d'un pouvoir sur les règles qu'ils entendent respecter et faire respecter. Ils permettent également d’articuler une pluralité de configurations, c’est à dire de concilier des règles spécifiques qui autorisent la diversité et des principes génériques qui permettent à l’ensemble des instances de coopérer.

L'enjeu du projet est de permettre aux utilisateurs et administrateurs du fediverse de formaliser leurs cadres éthiques et techniques afin de gérer des règles qu’ils puissent comprendre, négocier et articuler entre elles.

Le projet s’appuiera sur l’étude des terrains connus de Framasoft et s’attachera à contribuer à résoudre les problèmes qu’elle soulèvera.

Le projet s’appuiera également sur le projet Librecours, dont l’objet est de créer un réseau d’instances de formations ouvertes.

Thèses réalisées

Modèles de génération et d'analyse des traces pédagogiques

Thèse réalisée par Camila Morais Canellas de 2018 à 2021 sur les modèles de génération et d'analyse des traces pédagogiques.

En savoir plus ...

Ce travail s’inscrit dans une démarche d’implémentation d’un processus d’analytique des apprentissages avec le numérique dans un contexte où la production documentaire est réalisée via une approche d’ingénierie dirigée par les modèles. Nous nous intéressons principalement aux possibilités qui pourraient émerger si une même approche est utilisée afin de réaliser une telle implémentation. Notre problématique porte sur l’identification de ces possibilités, notamment en s’assurant de permettre, via le métamodèle proposé, l’enrichissement d’indicateurs d’apprentissage avec la sémantique et la structure des documents pédagogiques consultés par les apprenants, ainsi qu’une définition en amont des indicateurs pertinents.

Afin de concevoir le métamodèle en question, nous avons d’un côté procédé à une étude exploratoire auprès des apprenants afin de connaître leurs besoins et la réception d’indicateurs enrichis. D’un autre côté, nous avons réalisé une revue systématique de la littérature des indicateurs d’interaction existants dans le domaine de l’analytique des apprentissages avec le numérique afin de connaître les éléments potentiellement à abstraire pour la construction d’un métamodèle qui les représente. L’enjeu a été celui de concevoir un métamodèle où les éléments nécessaires à l’abstraction de ce domaine soient présents sans être inutilement complexes, permettant de modéliser à la fois des indicateurs d’apprentissage se basant sur une analyse descriptive et ceux faisant une prévision ou un diagnostic. Nous avons ensuite procédé à une preuve de concept et à une évaluation de ce métamodèle auprès des modélisateurs.

Mémoire de thèse [PDF, 9 Mo]

Doctorante : Camila Morais Canellas [2018-2021]

Encadrement : Vanda Luego et François Bouchet de l'équipe MOCAH du LIP6 de Sorbonne Universités.

Outils d'analyse généalogique et philologique de documents numériques structurés en contexte de rééditorialisation collaborative

Thèse réalisée par Léonard Dumas de 2012 à 2016 sur les algorithmes de Diffs&Merge génériques XML.

En savoir plus ...

La production documentaire en contexte professionnel entraîne généralement un processus de révision dans lequel les documents doivent être relus avant validation et publication. Cette tâche importante fait face à de nouvelles difficultés avec le numérique. Trois propriétés de l'écriture numérique sont problématiques : les documents évoluent très fréquemment et ne peuvent pas être relus entièrement à chaque version ; les interactions hypertextuelles rendent la tâche laborieuse, voire impossible ; la rééditorialisation documentaire augmente le nombre de formes documentaires à relire.

En tant que technologie d'écriture numérique avancée, les chaînes éditoriales XML sont un cadre pertinent pour l'étude de la relecture de documents numériques. Partant du constat que les formes documentaires qu'elles proposent, à savoir les formes génératrices (sources XML modifiables via un éditeur WYSIWYM) et les formes publiées (documents issus de la transformation des sources XML), font défaut à la relecture, la thèse envisage la conception de formes documentaires dédiées à cette activité selon deux approches : la linéarisation, qui consiste à restaurer une certaine linéarité matérielle des contenus pour faciliter leur relecture exhaustive ; et la tabulation, qui vise à paralléliser, afin de mieux les comparer, les différents contextes de rééditorialisation d'un document.

Mémoire de thèse

Doctorant : Léonard Dumas [2012-2016]

Encadrement : Stéphane Crozat et Bruno Bachimont, du laboratoire UMR-CNRS 7253 Heudiasyc, de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC),

Rééditorialisation documentaire en contexte collaboratif

Thèse réalisée par Thibaut Arribe de 2011 à 2014 sur la formalisation et l'appréhension de la complexité d'un graphe documentaire.

En savoir plus ...

Les travaux de recherche traitent de la conception des chaînes éditoriales numériques XML au sein desquelles la publication des documents s'opère par transformation de fragments XML en documents numériques aux formats standards. La composition des fragments permet d'instrumenter la rééditorialisation documentaire soit l'usage de contenus existants dans la rédaction de documents originaux. La production de ces documents rééditorialisés implique une modification de la représentation logique des documents de la forme classique d'arbre à celle de graphe de fragments liés entre eux. Les travaux de recherche s'intéressent aux limites rencontrées lorsque la complexité du graphe devient un frein à la production de documents cohérents.

La thèse propose une théorie pour la conception des chaînes éditoriales qui s'appuie sur deux approches complémentaires s'articulant autour de la figure de l'atelier - soit l'environnement d'écriture des fragments - pour accompagner les rédacteurs dans l'édition de graphes complexes.

  • La première approche est une articulation interne à l'atelier. Il s'agit de modéliser des fragments pragmatiques dont l'enjeu est d'assister les rédacteurs dans la gestion des fragments tout en enregistrant l'activité sur le graphe. Ces fragments participent à la documentarisation de l'activité puisqu'ils produisent et mettent à jour une documentation des actions opérées sur le graphe.

  • La seconde approche est une articulation externe à l'atelier. Il s'agit de structurer le graphe documentaire dans plusieurs ateliers en fonction des projets éditoriaux (projets de documents à publier) et auctoriaux (projets d'organisation de la production). L'enjeu est d'éclater le graphe dans plusieurs ateliers afin d'en simplifier la perception et donc la manipulation.

Mémoire de thèse

Doctorant : Thibaut Arribe [2011-2014]

Encadrement : Stéphane Crozat et Bruno Bachimont, du laboratoire UMR-CNRS 7253 Heudiasyc, de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC)

Vous avez un projet de thèse en lien avec les chaînes éditoriales ?

N'hésitez pas à nous contacter pour étudier ensemble l'opportunité de vous accompagner sur un projet de recherche commun.